BFMTV

Etats-Unis: elle conservait le cadavre de sa mère de 93 ans pour toucher ses allocations

Mary Kerting, 60 ans, a été condamné à 6 mois de prison pour avoir conservé le corps de sa mère.

Mary Kerting, 60 ans, a été condamné à 6 mois de prison pour avoir conservé le corps de sa mère. - bfmtv

Mary Kersting, 60 ans, a été condamnée à 6 mois de prison ferme pour avoir conservé le cadavre de sa mère, morte à l'âge de 93 ans, afin de toucher ses allocations.

Mary Kersting a été condamnée à 6 mois de prison ferme pour avoir conservé le cadavre de sa mère, morte à l'âge de 93 ans, pendant plus d’un an. Elle espérait ainsi toucher les 14.000 dollars d'allocations.

Le stratagème était simple: en ne déclarant pas la mort de sa mère, cette femme de 60 ans a pu toucher les aides qu’elle percevait, notamment du trésor public. La situation aurait pu durer longtemps si des proches ne s’étaient pas inquiétés de sa disparition.

Le corps était là depuis plus d'un an

Ils ont averti les policiers qui ont forcé le domicile, d'où s'échappait une odeur nauséabonde, et découvert un spectacle horrifiant: le corps sans vie et en décomposition de la vieille dame, qui était enfermé depuis plus d'un an.

Jeudi, Mary Kersting a reconnu les faits et a accepté un arrangement: 6 mois de prison ferme, avec cinq ans de mise à l'épreuve. Elle s'est également engagée à restituer la totalité de la somme perçue.

Une condamnation qui n'a pas satisfait le reste de la famille, qui espérait une peine de prison plus longue. D'autant que ces derniers ont expliqué qu'ils ne savaient pas que la vieille dame était décédée: Mary Kersting avait tout fait pour l'isoler du reste de ses proches afin de mettre en oeuvre son plan.

C.H.