BFMTV

Essonne: des policiers pris à partie par plusieurs dizaines d'individus à Étampes

Police (illustration)

Police (illustration) - AFP

Les forces de l'ordre intervenaient dimanche dans une affaire de vol de moto lorsqu'ils ont fait l'objet de jets de projectiles. Trois personnes ont été interpellées après les tensions.

À l'origine, ce devait être une banale vente de moto à un particulier dans la commune d'Étampes (Essonne). Mais l'affaire a pris une tournure et des proportions inattendues. En milieu d'après-midi dimanche, un homme originaire du Calvados prévient la police d'Etampes qu'il vient de se faire voler sa moto, alors qu'il était en pleine vente de celle-ci, après une annonce postée sur LeBonCoin. Lors de la transaction, le propriétaire du véhicule est agressé et la moto dérobée.

Un policier légèrement blessé

Vers 17h, un équipage de police repère la moto volée dans le quartier sensible de Guinette et tente d'interpeller le conducteur, a appris BFMTV de source policière. Mais, très vite, la situation dégénère. Plusieurs dizaines d'individus selon les chiffres de la préfecture de l'Essonne, qui étaient juste à côté sur un terrain de football, viennent en renfort et caillassent les forces de l'ordre. Touché au crâne par un jet de pierre, un policier s'en tire avec une bosse.

Dans les minutes qui suivent, un Peloton de gendarmerie (PSIG) arrive sur les lieux. Il est suivi d'une quinzaine d'équipages départementaux des villes alentour. Dans le même temps, des renforts se joignent au groupe de jeunes. À la fin, c'est une centaine d'individus qui prennent à partie les policiers.

Trois interpellations

Après une demi-heure de tensions, deux personnes sont finalement interpellées: le conducteur de la moto volée et un autre jeune pour incitation et provocation à la rébellion. Les deux hommes interpellés ont été relâchés ce lundi.

Le premier a nié savoir qu’il conduisait une moto volée, le deuxième a été mis hors de cause par la vidéosurveillance. En revanche un troisième homme âgé de 19 ans et connu pour des faits de délinquance a été interpellé cet après-midi, il est en garde à vue, d'après une source policière à BFMTV.

Alexandra Gonzalez avec Florian Bouhot