BFMTV

Essonne: démantèlement d'un gang de malfaiteurs impliqué dans une trentaine de cambriolages nocturnes

(Photo d'illustration) Un agent de gendarmerie.

(Photo d'illustration) Un agent de gendarmerie. - AFP

Les suspects ont été interpellés ce mardi à leurs domiciles en Seine-et-Marne et dans l'Essonne. Ils sont mis en cause pour des faits commis principalement dans le Loiret et l'Essonne, mais également dans plusieurs autres régions.

La gendarmerie nationale a annoncé ce samedi avoir mis au jour un gang de quatre malfaiteurs, mis en cause dans une trentaine de cambriolages nocturnes commis sur le territoire national, principalement dans l'Essonne et le Loiret.

Quatre mis en cause ont été déférés vendredi au tribunal judiciaire d'Evry et "mis en examen pour vols en bande organisée et tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique", indiquent la Gendarmerie nationale, région de Gendarmerie Centre-Val-de-Loire et la section de recherches d'Orléans dans un communiqué commun.

Dans la nuit du 22 au 23 novembre, alors qu'ils viennent de cambrioler une concession automobile à Chilly-Mazarin dans l'Essonne, les malfaiteurs présumés avaient essayé de "renverser un personnel des forces de sécurité qui se trouvait en dispositif d'interception pour mettre fin à leur activité".

Plus de 600.000 euros de préjudice total

"Outres les dégradations commises sur les lieux de cambriolage, fortement préjudiciables à l'activité économique, le préjudice total dépasse les 600.000 euros", précise la gendamerie nationale.

Selon les gendarmes, "les vols portent sur des véhicules, des fourgons, des poids lourds, des métaux (cuivre), de l'électro-portatifs, des objets et vêtements de valeurs, principalement au préjudice de sociétés et de particuliers concernant les véhicules".

Les suspects, issus de la communauté des gens du voyage, ont pu être identifiés à la suite d'une tentative de vol le 19 juillet à Artenay (Loiret).

La section de recherches d'Orléans a alors pu mettre au jour "un groupe criminel organisé effectuant des raids de cambriolages nocturnes au préjudice de sociétés ou d'entrepôts dans la région Centre-Val-de-Loire et du sud de Paris".

"Une trentaine de périples nocturnes"

Selon la gendarmerie, "l'enquête permet d'imputer à cette équipe de malfaiteurs une trentaine de périples nocturnes, principalement dans le département de l'Essonne et du Loiret, mais également en Auvergne-Rhône-Alpes, Pays-de-la-Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Hauts-de-France, Grand-Est, Ile-de-France".

Des malfaiteurs "parfaitement préparés" qui "circulaient à bord de véhicules de grosses cylindrées préalablement volées et faussement immatriculées, toujours gantés et cagoulés", selon la gendarmerie.

Ils ont été interpellés ce mardi à leurs domiciles en Seine-et-Marne et dans l'Essonne par des militaires de la Section de Recherches de la Gendarmerie d'Orléans et du Groupement Départemental de Seine-et-Marne, appuyés par le GIGN et des forces de Gendarmerie Mobile d'Ile-de-France.

"De nombreux éléments matériels sont découverts au cours des perquisitions, permettant la saisie de véhicules volés (4 véhicules, 2 poids-lourds et 5 fourgons), dont un camion appartenant au département de Seine-et-Marne", ajoute la gendarmerie.
F.R. avec AFP