BFMTV

Enseignant tué: la sécurité des établissements scolaires sera renforcée à la rentrée

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - Lewis Joly

Le Conseil de défense s'était réuni ce dimanche autour d'Emmanuel Macron pour étudier des "réponses concrètes, à court et moyen terme", après la décapitation vendredi d'un professeur dans les Yvelines.

Le Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron a décidé ce dimanche de renforcer la sécurité des établissements scolaires à la rentrée et de mener des "actions concrètes" rapides contre les associations ou individus auteurs de messages de haine ou de soutien après l'assassinat de l'enseignant, a indiqué l'Elysée.

Le chef de l'Etat "a demandé qu'on passe rapidement à l'action et qu'on ne laisse aucun répit à ceux qui s'organisent pour s'opposer à l'ordre républicain", a ajouté l'Elysée, à l'issue de cette réunion de 2H30 avec six ministres et le procureur anti-terroriste Jean-François Ricard.

Selon nos informations, le ministère de l'Intérieur et les élus travailleront à renforcer la sécurité physique devant les établissements scolaires dès la rentrée des vacances de la Toussaint, le 2 novembre prochain.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV