BFMTV

Enlèvement de Rifki: qui est Ahmed, le principal suspect?

La police recherche activement un petit garçon de 4 ans, Rifki, qui a disparu à Rennes samedi après-midi. BFMTV.com fait le point sur ce que l'on sait d'Ahmed, le principal suspect dans cette affaire.

Une alerte enlèvement a été lancée ce dimanche matin après la disparition samedi après-midi à Rennes du petit Rifki, 4 ans, un garçon d'origine comorienne. Qui est le principal suspect, prénommé Ahmed? Que savent de lui les enquêteurs? BFMTV.com fait le point.

> Un homme de 25 ans

Quelques détails ont été donnés ce dimanche matin, dès la diffusion de l'avis d'alerte enlèvement par le ministère de l'Intérieur: le suspect, prénommé Ahmed, "est de couleur noire, 25 ans environ, 1m70, corpulence mince, avec les cheveux en crête, vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la poche arrière et la jambe gauche, et d'un blouson marron à manches courtes".

> Ahmed connaît l'enfant et sa famille

Pour l'heure, on ne sait pas grand-chose sur l'identité du suspect. La mère et l'oncle de l'enfant ont précisé aux enquêteurs qu'ils le connaissent "depuis quelques jours", car il est "hébergé au même endroit qu'eux", a détaillé le procureur de Rennes, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, en fin de matinée, ce dimanche.

> Le suspect a emmené Rifki "acheter des boissons"

Rifki, sa grande soeur, sa mère et son oncle se trouvaient sur la place de Mairie à Rennes, samedi vers 14 heures, avec la personne qui les héberge et le suspect. "L'oncle et l'hébergeur se sont éloignés un moment" a raconté le procureur de Rennes."Quand ils sont revenus, la mère leur a indiqué qu'Ahmed était parti acheter des boissons, et avait emmené le jeune Rifki avec lui. Ne les voyant pas revenir, ils ont cherché pendant tout l'après-midi. Mais les recherches restant vaines, ils se sont présentés au commissariat". "Ils ne connaissent pas bien la ville de Rennes", a ajouté Thierry Pocquet du Haut-Jussé.

alerte enlevement

Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-mêmes. Appelez immédiatement le 0800.358.335 ou envoyez un courriel à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr

C. P.