BFMTV

Dunkerque: une école maternelle ravagée par le feu, enquête pour "incendie volontaire"

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Déclaré un peu avant 04H00 dans l'école Trystram, dans le quartier de Petite-Synthe, l'incendie a "entièrement détruit un bâtiment de 600 m2", sans faire de victimes, a expliqué le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Nord.

Une école maternelle a été ravagée par le feu dans la nuit de samedi à dimanche à Dunkerque (Nord) et une enquête a été ouverte pour "incendie volontaire", les premières constatations policières faisant état de "plusieurs départs de feu", a appris l'Agence France-Presse (AFP) auprès du parquet.

Déclaré un peu avant 04H00 dans l'école Trystram, dans le quartier de Petite-Synthe, l'incendie a "entièrement détruit un bâtiment de 600 m2", sans faire de victimes, a expliqué le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Nord, qui a notamment engagé 26 sapeurs-pompiers, "trois engins incendies" et "un engin aérien" sur les lieux.

"Une enquête a été ouverte pour incendie volontaire", les premières constatations des enquêteurs montrant "que le feu aurait pris a plusieurs endroits", et "laissant suspecter" une origine criminelle, a déclaré le parquet de Dunkerque.

L'école primaire et le restaurant scolaire "intacts"

"Le feu a été maîtrisé aux alentours de 05H00 du matin mais le bâtiment de l'école maternelle était déjà détruit à 100%", a déploré Johan Bodart, maire-adjoint du quartier de Petite-Synthe, qui s'est rendu sur place après avoir "été réveillé en pleine nuit par l'odeur des fumées".

"Les bâtiments de l'école primaire et le restaurant scolaire, situés à proximité, sont eux restés intacts", a-t-il ajouté.

"La priorité sera de relocaliser l'accueil des centres de loisirs", prévus au cours de l'été dans le bâtiment détruit, puis de "trouver des solutions (...) pour la rentrée scolaire", ce bâtiment accueillant habituellement une soixantaine d'enfants, a-t-il précisé.

C.Bo. avec AFP