BFMTV

Dunkerque: trois morts dans une fusillade, le suspect arrêté en Belgique

La scène de crime, gelée par la police scientifique, ce lundi en fin d'après-midi place du Marché à Dunkerque.

La scène de crime, gelée par la police scientifique, ce lundi en fin d'après-midi place du Marché à Dunkerque. - -

Un automobiliste a tué par balles un septuagénaire, son épouse et sa fille de 40 ans, lundi en fin d'après-midi à Grande-Synthe, près de Dunkerque. Le tueur présumé a été interpellé en Belgique, après avoir tenté de se donner la mort.

Un automobiliste a ouvert le feu sur une voiture lundi en fin d'après-midi à Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans le Nord, tuant un septuagénaire sur le coup, sa fille de 40 ans et son épouse, toutes les deux mortes des suites de leurs blessures.

La piste du drame familial

Les faits se sont produits sur la voie publique, devant une salle municipale, l'Atrium, place du Marché à Grande-Synthe. Selon La Voix du Nord, un automobiliste a d'abord ouvert le feu sur une voiture, touchant très grièvement deux passagères. Le conducteur, un septuagénaire, serait alors sorti de la voiture pour prendre un cric dans le coffre. C'est à ce moment-là que le tireur l'a abattu à bout portant. Un témoin aurait ensuite vu le tueur prendre la fuite à bord d’une voiture immatriculée en Belgique. La fille du conducteur est morte peu de temps après les faits, et l'épouse du septuagénaire s'est éteinte à l'hôpital dans la soirée.

Le suspect, un quadragénaire français, a été interpellé par la police belge "après avoir manifestement tenté de se donner la mort par absorption de médicaments" et a été hospitalisé, a indiqué Eric Fouard, procureur de la République de Dunkerque. Il "serait l'ex-conjoint de la fille", a-t-il ajouté.

Nombreux témoins

"La population est sous le choc", a rapporté une journaliste, présente près de la scène de crime, en cours d'analyse par la police scientifique:

La circulation est toujours bloquée. La population est "sous le choc" selon une habitante. #grandesynthe pic.twitter.com/bTfJHwua4I
— Frédérique Mazy (@Fredoum) August 4, 2014

"De nombreux témoins présents sur place ont vu la scène de très près. Il y a même des photos de l'agresseur tirant sur l'autre véhicule", avait déclaré avant l'arrestation du suspect le maire (PS) de Grande-Synthe, Damien Carême, qui s'est dit "pantois devant un tel événement".

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lille.

A. G. et C. P. avec AFP