BFMTV

Disparition de la famille Troadec: la carte vitale de la fille retrouvée près de Brest

Une joggeuse a découvert des effets personnels de Charlotte Troadec, âgée de 18 ans, dans un fossé, à près de 300 kilomètres du domicile parental.

L'enquête avance après la disparition de la famille Troadec à Orvault, le 16 février dernier. Le pantalon ainsi que la carte vitale de la fille, Charlotte, ont été découverts près de Brest, dans le Finistère. C'est une joggeuse qui a fait cette découverte dans un fossé dans un bois à Dirinon, à près de 300 kilomètres d'Orvault, où vivaient les parents, avant d'alerter la gendarmerie.

L'identification criminelle est sur place. Une brigade cynophile de la gendarmerie a notamment été dépêchée sur place pour fouiller les environs, soutenue par 40 élèves de l'école de gendarmerie de Chateaulin. Un périmètre, rendant inaccessible la zone, a été installé autour du bois pour préserver les éventuels indices. Des hommes de la police judiciaire de Nantes mais aussi de Brest sont arrivés en renfort. Un poste de commandement a été installé dans un collège de Coat Mez. Une battue a été organisée en fin de journée avant de quitter les lieux vers 20 heures.

Nouvelles perquisitions

Cette découverte est le premier élément à disposition des enquêteurs depuis le 23 février. Lors de la perquisition du pavillon familial à Orvault, les policiers ont retrouvé des taches de sang au rez-de-chaussée, dans l'escalier et à l'étage. De l'ADN appartenant au père, à la mère et au fils.

Dans la chambre de la fille Charlotte, 18 ans, la montre de sa mère a été retrouvée sous le lit, cassée et tachée de sang. Autre élément troublant, les draps avaient été ôtés des lits puis lavés et mis à sécher dans le pavillon. Seul le téléphone portable du fils, Sébastien, a été retrouvé au bas de l'escalier. Il était lui-aussi taché de sang. C'est d'ailleurs cet appareil qui a été éteint en dernier.

Les policiers de la police judiciaire de Nantes ont de nouveau perquisitionné la maison des parents à Orvault avec les hommes de la police technique et scientifique d'Ecully. Selon nos informations, du sang en grande quantité a été retrouvé. Ces enquêteurs ont découvert "beaucoup plus d'endroits" dans le pavillon où il y avait eu du sang qui avait été nettoyé. Les recherches vont se poursuivre une bonne partie de la nuit. 

Justine Chevalier avec Cécile Ollivier