BFMTV

Deux voleurs des "beaux quartiers" parisiens interpellés en flagrant délit à Boulogne-Billancourt

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Un duo de cambrioleurs a été arrêté ce mardi à Boulogne-Billancourt, alors qu'ils cambriolaient un appartement. Ils sont soupçonnés de plusieurs autres cambriolages dans les beaux quartiers de la capitale.

Deux voleurs qui opéraient dans "les beaux quartiers" parisiens ont été interpellés jeudi en flagrant délit alors qu'ils cambriolaient un appartement à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), a-t-on appris mardi de source policière.

Les deux hommes, un Macédonien de 44 ans et un Albanais de 35 ans, venaient de s'introduire dans un appartement de Boulogne-Billancourt, lorsqu'ils ont été interpellés en possession d'un sac contenant des bijoux, 1000 euros en liquide ainsi que du matériel de cambriolage (pied de biche, tournevis), selon une source policière.

Le duo suivi par la police depuis quelques temps

Les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) suivaient le duo depuis quelque temps, les soupçonnant d'être les auteurs d'autres vols dans "les beaux quartiers", comme Boulogne ou le XVIe arrondissement de Paris. "Ils effectuaient vraisemblablement des repérages avant et opéraient en l'absence des propriétaires", selon la source policière.

Début novembre, un appartement de Boulogne-Billancourt avait déjà été cambriolé dans les mêmes circonstances. Deux jours avant leur interpellation, les voleurs sont aussi soupçonnés d'avoir œuvré dans un pavillon du XVIe arrondissement de Paris appartenant à une famille saoudienne.

Une perquisition effectuée à leur domicile

Un coffre-fort avait été dévalisé et des documents d'identité subtilisés. Une carte d'identité du propriétaire du pavillon a été retrouvée dans le véhicules des deux hommes lors de leur interpellation. 

Lors de la perquisition de leur domicile en Seine-Saint-Denis, les policiers ont également saisi des tablettes numériques et des montres de marque. Ils cherchent à savoir désormais si les deux hommes, qui doivent être présentés à un juge, sont impliqués dans d'autres cambriolages.

S.Z avec AFP