BFMTV

Deux gendarmeries bretonnes essuient des jets de cocktails molotov

Les gendarmeries de Huelgoat (Finistère) et d'Uzel (Côtes-d'Armor), en Bretagne, ont été la cible de jets de cocktails molotov

Les gendarmeries de Huelgoat (Finistère) et d'Uzel (Côtes-d'Armor), en Bretagne, ont été la cible de jets de cocktails molotov - -

Le sigle ARB (Armée révolutionnaire bretonne) a été tagué sur un muret de la gendarmerie d'Uzel et sur le portail de celle de Huelgoat, qui a essuyé deux jets de cocktails molotov, au niveau de l'entrée de la brigade et de la façade.

Les gendarmeries de Huelgoat (Finistère) et d'Uzel (Côtes-d'Armor), en Centre-Bretagne, ont été la cible de jets de cocktails molotov qui n'ont pas occasionné de dégâts, dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris auprès des gendarmes et de source judiciaire.

Le sigle ARB (Armée révolutionnaire bretonne) a été tagué sur un muret de la gendarmerie d'Uzel et sur le portail de celle de Huelgoat, qui a essuyé deux jets de cocktails molotov, au niveau de l'entrée de la brigade et de la façade.

Le parquet de Brest, initialement chargé de l'enquête, s'est dessaisi vendredi au profit de la section anti-terroriste du parquet de Paris, procédure habituelle lorsqu'il y a des revendications affichées.

Des rassemblements de Bonnets rouge prévus samedi

A Uzel, trois cocktails molotov ont été jetés sur les locaux administratifs de la gendarmerie.

Ces faits interviennent à la veille de rassemblements, samedi, de Bonnets rouges devant les préfectures et sous-préfectures de Bretagne, pour réclamer la suppression de l'écotaxe, la fin des distorsions de concurrence et du dumping social, la relocalisation des décisions concernant la région et le développement d'une "Bretagne forte à cinq départements", qui comprendrait la Loire-Atlantique.

S. C. avec AFP