BFMTV

Deux fourgons, transportant des bijoux, braqués sur l'A6

La zone où ont été retrouvés les deux fourgons incendiés après un braquage dans l'Yonne est interdite d'accès par la gendarmerie.

La zone où ont été retrouvés les deux fourgons incendiés après un braquage dans l'Yonne est interdite d'accès par la gendarmerie. - BFMTV

Un commando d'une quinzaine d'individus lourdement armés a braqué, dans la nuit de mardi à mercredi, deux fourgons transportant des bijoux, dans l'Yonne, au niveau du péage d'Avallon. Le butin est estimé à neuf millions d'euros.

C'est une attaque hors-norme. Deux fourgons pourtant fortement sécurisés, qui transportaient des bijoux, diamants et oeuvres d'art, ont été braqués au niveau du péage d'Avallon, dans l'Yonne, sur l'autoroute A6. Selon nos informations, une quinzaine d'individus cagoulés et lourdement armés, ont braqué les fourgons et ont pris la fuite à bord de quatre véhicules de grosse cylindrée. Il y en aurait pour neuf millions d'euros de préjudice. Le convoi de la société Temis était parti de Paris et faisait route vers Besançon où une vente devait avoir lieu.

"Probablement du grand banditisme"

Selon de premiers éléments, les malfaiteurs étaient vraisemblablement prévenus de l'arrivée des fourgons et les attendaient au péage. Tout s'est passé assez vite et aucun coup de feu n'aurait été tiré. "Ce sont probablement des types issus du grand banditisme et bien renseignés, il n'y a pas eu de coups de feu et tout s'est déroulé en un temps éclair", a relevé une source policière.

Une partie du commando a ensuite pris les commandes des fourgons, tandis qu'une autre est repartie en voiture. Arrivés à Quenne, non loin d'Auxerre, à un endroit où il y avait des travaux, les malfaiteurs ont profité de la présence sur place d'une pelleteuse pour éventrer les fourgons.

Les braqueurs activement recherchés

Un dispositif de recherches a été mis en place dans le département de l'Yonne et les départements limitrophes pour retrouver les braqueurs qui ont pris la fuite, avec un appui de la section aérienne de la gendarmerie. Le parquet d'Auxerre a précisé qu'il n'y avait pas eu de victimes. Selon la société d'autoroute Paris-Rhin-Rhône (APRR) l'attaque n'a pas occasionné de dégâts au péage d'Avallon. Les fourgons ont été retrouvés abandonnés dans un terrain à proximité du péage, selon cette source.

La section de gendarmerie de Dijon et la brigade de recherche d'Avallon se sont dessaisies dans la matinée au profit de l'Office central de lutte contre le crime organisé et la PJ de Lyon. Les enquêteurs de l'IRCGN, l'équivalent de la police scientifique pour les gendarmes, étaient sur place tôt ce matin pour effectuer des relevés.

Le braquage le plus spectaculaire de ces dernières années en France reste celui de la bijouterie de luxe Harry Winston à Paris: en 2007, des hommes déguisés en peintres avaient fait irruption dans la bijouterie, et avaient récidivé un an plus tard. Le butin s'était élevé à plus de 100 millions d'euros, et les malfaiteurs sont actuellement jugés par un tribunal parisien.

D. N. avec Cécile Ollivier