BFMTV

Deux à neuf ans de prison requis dans une affaire où l'anonymat d'un indic était contesté

BFMTV

Deux à neuf ans de prison ont été requis mercredi à Dijon dans une affaire classique de stupéfiants, mais où la défense du principal prévenu contestait l'anonymat de l'informateur de police qui a déclenché l'enquête.

Mokhtar Matallah, 36 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Dijon aux côtés de trois autres prévenus pour "transport, détention et cession illégale de stupéfiants".

Mis en cause par plusieurs renseignements anonymes, et à la suite d'une enquête de la police judiciaire de Dijon, Mokhtar Matallah est considéré par l'accusation comme le meneur d'un trafic de résine de cannabis entre l'Espagne et la région dijonnaise.