BFMTV

Détournements de biens: quatre ans fermes requis contre un ancien maire

BFMTV

Cinq ans de prison, dont quatre fermes, ont été requis lundi en correctionnelle à Montargis (Loiret) à l'encontre d'un ancien maire et ancien secrétaire de mairie accusé d'avoir détourné 900.000 euros au préjudice de deux collectivités entre 2005 et 2008.

Jean-Marie Cherrier, ancien maire du village de Saint-Firmin-sur-Loire et ex-secrétaire de mairie de Faverelles, une commune proche, est poursuivi pour faux et usage de faux et soustraction de biens publics.

Cet ancien instituteur est notamment accusé d'avoir acheté avec l'argent détourné un véritable bric-à-brac: huit quads, huit abris de jardin, 37 citernes, 12 fenêtres, trois home-cinémas, trois aquariums... Dans le cas des quads, les engins étaient théoriquement destinés à une association d'insertion ou à un centre de loisirs.

L'accusation a rapporté que les finances des villages victimes des malversations avaient été laissés exsangues. A Faverelles, l'endettement par habitant s'élevait à 3.555 euros en 2009, soit plus de sept fois le niveau d'une commune moyenne comparable, tandis que Saint-Firmin doit encore rembourser des emprunts pour des travaux qui n'ont jamais été réalisés.

Le prévenu comparaissait aux côtés de sa femme, de sa fille et du compagnon de celle-ci. L'accusation a requis une peine de 18 mois de prison avec sursis pour les trois complices présumés. Le jugement a été mis en délibéré au 12 mars.