BFMTV

Des tombes pillées pour voler des dents en or

-

- - -

En Seine-Saint-Denis, deux hommes ont été interpellés, soupçonnés d’avoir pillé de nombreuses tombes pour voler les dents en or. L’un d’eux, employé du service funéraire de Paris, était « un professionnel de l’ouverture de tombes », selon un policier.

Il semble que cette fois-ci, la profanation de tombes n’ait pas eu de raison idéologique, mais bien économique. Deux hommes ont été arrêtés dans la nuit de dimanche et lundi et placés en garde en vue, soupçonnés d’avoir pillé des tombes du cimetière de Pantin, en Seine-Saint-Denis. Parmi les deux malfaiteurs présumés, un fossoyeur de 60 ans, employé des services funéraires de la Ville de Paris, a été interpellé au moment où il sortait du cimetière, une barre à mine à la main. Les policiers ont retrouvé sur lui 11 dents en or, soit environ 35 grammes, pour un montant d'un millier d'euros. D'autres dents ont également été trouvées à son domicile.

« Ne plus enterrer les gens avec des bagues ou des dents en or »

« C’est un professionnel de l’ouverture de tombes comme de la fermeture, explique Christophe Ragondet, délégué syndical Alliance Police Nationale, donc il le fait régulièrement et arrache les dents en or. Ça va être bien compliqué de savoir à combien de personnes il a pu s’en prendre ».
Autour du cimetière, aussi, les habitants sont atterrés. « Ça me choque terriblement, ils sont sans scrupule, raconte Mahmed, 45 ans. La seule solution, c’est de changer notre comportement : ne pas enterrer les gens avec des bagues ou des dents en or. Ça fait mal au cœur, mais on n’a pas le choix ».

M. Chaillot avec AFP