BFMTV

Des sangliers d'un nouveau genre en Haute-Loire

La provenance de ces cinq bêtes n’est pas connue.

La provenance de ces cinq bêtes n’est pas connue. - Photo d'illustration - Philippe Rouzet - FLICKR

Dans la commune de Rosières, en Haute-Loire, cinq sangliers "au comportement douteux" ont été découvert en mai, rapporte ce lundi Le Progrès.

Des sangliers dont le pelage s'apparente à ceux de porcs domestiques ont été découverts en Haute-Loire, écrit ce lundi le quotidien Le Progrès

Après vérification, il s’agissait d’espèces provenant d’un croisement entre un cochon et un sanglier. Ils avaient un "comportement douteux", raconte Gilles Fombelle, directeur de la Fédération des chasseurs de Haute-Loire.

"Eviter la dégénérescence de l’espèce"

Les chasseurs redoutent que ce croisement entre deux espèces ne "compromette la pureté génétique du sanglier". Alors, comme l'autorise un arrêté préfectoral, des agents du service départemental de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) les ont abattus. 

"C’est pour éviter la dégénérescence de l’espèce et ne pas compromettre la pureté génétique du sanglier, explique Gilles Fombelle. Ces animaux hybrides ont un phénotype qui n’a rien à voir avec celui des sangliers."

Pour l'heure, leur provenance n'est pas connue. Mais la Fédération des chasseurs tient à souligner qu'à ce jour, très peu de sangliers de ce type ont été signalés. 

Selon la Fédération nationale des chasseurs, la France compte environ 1,2 million de chasseurs. Et chaque année, pendant la chasse aux sangliers, des accidents plus ou moins graves sont répertoriés.

E. H.