BFMTV

Des communistes agressés par des militants "d'extrême-droite" à Grenoble

BFMTV

Six jeunes communistes ont été agressés vendredi à Grenoble par des militants se revendiquant "sans ambiguïté possible de l'extrême droite", l'un d'eux souffrant "d'une fracture importante au nez", a annoncé lundi le parti communiste dans un communiqué.

Ces jeunes militants ont été victimes de deux agressions distinctes à 23 heures et 23h30 alors qu'ils sortaient du local du parti communiste de l'Isère, près de la gare de Grenoble, indique le communiqué en parlant de "traquenard" et de "piège".

"Une plainte a été déposée et nous espérons une réponse ferme de la part des pouvoirs publics pour condamner ces agissements", ont ajouté les Jeunes communistes dans un communiqué distinct.

La police n'a pu être jointe dans l'immédiat pour confirmer ces informations. En soutien à ses jeunes militants, le parti communiste appelle à un "rassemblement pacifique" mardi 30 octobre à 18 heures à Grenoble.