BFMTV

Déminage sur une plage près du Havre: 1.600 riverains évacués

BFMTV

Une bombe anglaise de la Seconde guerre mondiale a été neutralisée mardi sur la plage de Sainte-Adresse (banlieue du Havre, Seine-Maritime), une opération de déminage qui a nécessité l'évacuation de 1.600 riverains, a-t-on constaté sur place. Fin février, un promeneur avait fait la découverte d'un engin suspect sous les galets de la plage de cette station balnéaire. Les plongeurs-démineurs de la Marine Nationale de Cherbourg ont rapidement identifié une bombe de 250 kg contenant une charge explosive de 150 kg. Un périmètre de sécurité avait été placé autour de l'engin et la plage interdite au public.

Peu après la mi-journée mardi, quelque 1.600 personnes ont quitté le quartier. Une dizaine de personnes âgées malades ont été hébergées temporairement au centre hospitalier du Havre. Du fait des vacances de printemps, les écoles étaient fermées. Le sous-préfet du Havre François Lobit, qui a supervisé l'opération de déminage, avait demandé aux riverains concernés de "fermer les volets et de laisser les fenêtres situées côté mer ouvertes". Les plongeurs-démineurs ont fait exploser la fusée (la pointe) de la bombe vers 17H00 dans un gros sac de sable. Puis le reste de la bombe a été emmenée à 3 km du rivage, en pleine mer, pour y être détruite. En 2015, selon les services de déminage, 225 engins explosifs, d'un poids cumulé de 45 tonnes, ont été neutralisés en Manche et en Mer du Nord, essentiellement des bombes de la Seconde guerre mondiale.