BFMTV

Démantèlement d'un réseau de proxénétisme nigérian à Caen

BFMTV

Sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lundi dans le cadre du démantèlement d'un réseau de proxénétisme nigérian, a-t-on appris de source policière mardi.

Selon les premiers éléments de l'enquête de l'Office central pour la répression des êtres humains (OCRTEH) de la direction de la police judiciaire (DCPJ), le réseau faisait venir du Nigeria des jeunes femmes se prostituant à Caen et dans sa périphérie.

Les policiers ont procédé à ces interpellations après une enquête de plusieurs jours mettant "à nouveau en lumière" l'activité de ces réseaux "spécialisés et spécifiques". Ils sont "actifs en Normandie" et particulièrement à Caen où des opérations similaires ont été menées ces dernières années.

"Il y a une recrudescence de ces réseaux en France", a observé la source policière, et "cela touche la province". Dans ce réseau, des complicités ont toutefois été établies en région parisienne.

Les jeunes femmes étaient contraintes de se prostituer "sous la menace et les coups", a aussi précisé la source policière et les suspects sont Nigérians ou d'origine nigériane.