BFMTV

Déconfinement: le gilet jaune Christophe Chalençon en garde à vue à Paris

Il a été interpellé et placé en garde à vue ce lundi soir à Paris, après avoir appelé à un soulèvement populaire sur les réseaux sociaux.

Le gilet jaune Christophe Chalençon a été placé en garde à vue en ce premier jour de déconfinement alors qu'il avait appelé à un soulèvement populaire dans une vidéo sur les réseaux sociaux, a-t-on appris de source proche du dossier. Dans celle-ci, l'homme appelait notamment à "assiéger Paris lundi jour du déconfinement".

Une enquête avait été ouverte par le parquet de Carpentras (dans le Vaucluse) après l'appel au soulèvement de cet homme qui se revendiquait comme gilet jaune. Il n’avait pas répondu aux différentes convocations.

Des moyens "disproportionnés", pour son avocat

Selon nos informations, un mandat de recherche a donc été émis et c’est dans ce cadre que les policiers de la police judiciaire (l'office central de lutte contre le crime organisé, OCLCO) ont interpellé Christophe Chalençon ce lundi en début de soirée, porte d’Italie à Paris. L'homme se trouve actuellement en garde à vue à Nanterre.

Son avocat Me Philippe de Veulle, contacté par BFMTV, déplore un dispositif d’interpellation et un mandat d’arrêt "disproportionnés" contre Christophe Chalençon. "C'est une façon à lui de s’exprimer qui semble forte, qui semble disproportionnée, mais qui reflète une volonté de changement, une angoisse populaire. Il souhaiterait une transition politique avec des gens crédibles", défend l'avocat. 

"Il est venu tranquillement sur Paris, il n’avait pas du tout d’arme sur lui. Je ne vois pas comment il pourrait faire avec un couteau de chasse ou une dague pour venir sur Paris ça n’a pas de sens", ajoute-t-il.
Mélanie Vecchio avec Jeanne Bulant