BFMTV

Course-poursuite très mouvementée en Haute-Marne

En Haute-Marne, une course-poursuite entre fuyards et policier à duré une heure dans la nuit du 17 au 18 février 2014 (illustration).

En Haute-Marne, une course-poursuite entre fuyards et policier à duré une heure dans la nuit du 17 au 18 février 2014 (illustration). - -

Il aura fallu six voitures de police pour arrêter les trois fuyards. En tout, la course-poursuite a duré une heure. Récit.

Il aura fallu six voitures de police pour arrêter les trois fuyards. Gaz-oil sur la chaussée, véhicules tamponnés: trois malfaiteurs présumés ont donné du fil à retordre aux forces de l'ordre qui les ont pris en chasse dans la nuit de lundi à mardi, en Haute-Marne, avant de les intercepter en déployant les grands moyens.

Peu avant 3h, une voiture est contrôlée par les gendarmes. Leurs trois occupants prennent aussitôt la fuite, poursuivis par la maréchaussée, a raconté la Direction générale de la police nationale (DGPN).

Devant la détermination des suspects, les gendarmes font appel à leurs collègues policiers, les faits se déroulant à la fois en zone de police et de gendarmerie. Ce sont au total six véhicules des forces de l'ordre qui sont lancés dans la course poursuite.

Une heure de course-poursuite

Le jeu en valait la chandelle, selon la source qui a évoqué un "scénario de polar" ayant "duré une heure" et provoqué des sueurs froides: les suspects ont à plusieurs reprises, sur de petites routes départementales, tamponné les véhicules de la police et de la gendarmerie. Et tenté de les faire chavirer en répandant sur la chaussée, de leur voiture, du gaz-oil à profusion d'un bidon à travers les fenêtres.

Les forces de l'ordre ont alors tendu deux herses, en amont, que la voiture prise en chasse a allègrement franchies poursuivant sa course sur les jantes, toujours selon la source. Elle s'est toutefois immobilisée à hauteur de la commune de Humbecourt mais dans un triste état.

Le temps que les fonctionnaires maîtrisent le chauffeur, munis de leurs armes à impulsion électrique, le véhicule a en effet pris feu en reculant et en tentant de renverser policiers et gendarmes.

Au terme de la course, deux des occupants sauvés des flammes ont été interpellés, le troisième, sans doute le chauffeur, a pris la fuite. Leur voiture est entièrement calcinée.