BFMTV

Côtes-d'Armor: le médecin pense à une mort naturelle, le meurtrier s'accuse

Photo d'illustration

Photo d'illustration - AFP

Lundi, un habitant des Côtes-d'Armor s'est accusé d'avoir poignardé mortellement une de ses connaissances. La veille, un médecin généraliste qui n'avait pas vu la plaie fatale avait conclu à une mort naturelle.

Un homme de 54 ans s'est accusé lundi du meurtre de l'une de ses connaissances, à Dinan-Léhon dans les Côtes-d'Armor, alors qu'un médecin généraliste avait conclu la veille à une mort naturelle sans remarquer la plaie mortelle. Les gendarmes ont retrouvé dimanche vers 19H30 le corps d'un homme âgé de 53 ans, a précisé Christine Le Crom, procureure de la République de Saint-Malo. 

Un médecin a alors constaté la mort et délivré le permis d'inhumer, sans remarquer la plaie mortelle à l'arme blanche. Mais le lendemain, un homme âgé de 54 ans appelle les gendarmes pour s'accuser du crime, affirmant avoir poignardé le quinquagénaire. Une autopsie est réalisée en urgence et confirme la version de l'accusé, qui connaissait la victime.

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire et l'accusé a été présenté devant un juge.

R.V. avec AFP