BFMTV

Côtes-d'Armor: ivre, un spectateur du cirque se fait arracher le doigt par un lion

À la fin du spectacle, aux alentours de 21h15, l'homme, un Plouézecain de 45 ans, aurait franchi les barrières de sécurité afin de gagner la cage des fauves. Il voulait "leur donner à manger".

À la fin du spectacle, aux alentours de 21h15, l'homme, un Plouézecain de 45 ans, aurait franchi les barrières de sécurité afin de gagner la cage des fauves. Il voulait "leur donner à manger". - Flickr CC/Andrey

Quelques heures après avoir "tapoté les fesses" d'un éléphant, un homme de 45 ans, fortement alcoolisé, a franchi les barrières de sécurité pour s'approcher de la cage des fauves.

Il a voulu s'approcher d'un peu trop près. Mardi soir, à Plouézec (Côtes-d'Armor), un spectateur du cirque a eu une partie du doigt dévorée par un lion, signale Le Télégramme

À la fin du spectacle, aux alentours de 21h15, l'homme, un Plouézecain de 45 ans, a franchi les barrières de sécurité afin de gagner la cage des fauves dans la ménagerie. Fortement alcoolisé, il voulait "leur donner à manger". C'est à ce moment-là que l'un des félins a attrapé son majeur et dévoré une partie de son doigt.

Dépêché sur place immédiatement, le Samu a transporté le malheureux à l'hôpital Yves-Le Foll de Saint-Brieuc. Si, pour le moment, il s'en tire avec une phalange en moins (et une grosse frayeur), il risque une amende pour non-respect des règles de sécurité du cirque.

Car le visiteur n'en était pas à sa première tentative d'approcher les animaux sauvages. En début d'après-midi, il avait déjà tenté de s'attirer les faveurs d'un éléphant en lui "tapotant les fesses", explique le quotidien régional. Mais le dresseur du pachyderme, conscient du danger, l'avait rapidement mis dehors. L'ami des bêtes n'aura pas été si chanceux la deuxième fois.

C.R.