BFMTV

Corse: un journaliste de France 3 blessé par le tir d'une grenade

Le JRI effectuait un reportage sur une manifestation de soutien aux nationalistes interpellés à Bastia.

Le JRI effectuait un reportage sur une manifestation de soutien aux nationalistes interpellés à Bastia. - -

Un journaliste reporter d’images (JRI) de la rédaction de France 3 Corse a été blessé à Bastia jeudi soir par le tir d’une grenade assourdissante alors que des violences éclataient entre manifestants et forces de l’ordre.

Le JRI effectuait un reportage sur cette manifestation de soutien aux nationalistes interpellés à Bastia dans le cadre d’une enquête sur un attentat commis à Corte en avril 2012.

Il se trouvait "à bonne distance des heurts", "hors de l’axe des échanges de projectiles" entre forces de l’ordre et manifestants et était "facilement identifiable par sa caméra", seul aux côtés d’un photographe de Corse-Matin, explique France 3 dans un communiqué.

Diminution irréversibles des capacités auditives

"Selon plusieurs témoignages, le tir proviendrait du côté des gardes mobiles situés devant le commissariat", poursuit la chaîne qui annonce qu'elle portera plainte, aux côtés de son JRI pour que "toute la lumière soit faite sur cette affaire et que les responsabilités soient établies".

Le journaliste a été ausculté par un médecin de l’hôpital de Bastia. Le JRI souffrirait de dommages aux tympans, pouvant entrainer une diminution irréversible de ses facultés auditives. Son arrêt de travail s'élève à 10 jours.

E.B.