BFMTV

Contrôles renforcés à Lyon pour Pâques, 1 personne en garde à vue pour violation répétée du confinement

Des contrôles nocturnes sont organisés à Lyon pour faire respecter le confinement.

Des contrôles nocturnes sont organisés à Lyon pour faire respecter le confinement. - BFM Lyon

A près d'un mois de confinement et pour éviter le relâchement, des contrôles routiers nocturnes sont organisés à Lyon. Au cours de l'un d'entre eux dans la nuit de samedi à dimanche, une personne a été placée en garde à vue pour violation répétée du confinement.

Pour faire respecter le confinement durant ce week-end de Pâques, les forces de police renforcent les contrôles. A Lyon, des contrôles routiers nocturnes étaient organisés dans la nuit de samedi à dimanche avec un important dispositif policier. 

"C'est sur des créneaux horaires ciblés de manière à opérer des contrôles à d'autres horaires, en d'autres lieux, pour ne pas donner des habitudes de contrôles", explique à BFM Lyon le commissaire Fabrice Wilmart, chef du service de nuit de la DDSP 69. 

Sur l'un des axes majeurs de la ville, une vingtaine de policiers ont été déployés pour arrêter les véhicules qui circulent encore et contrôler leurs attestations.

24 verbalisation en 1h15

En 1h15 de contrôle seulement, plus d'une vingtaine d'automobilistes sont verbalisés.

"On a 24 verbalisation covid, donc des infractions aux attestations dérogatoires. On a 9 infractions au code de la route et deux personnes qui ont été placées en garde à vue, dont une pour la réitération de violations de l'arrêté", résume le commissaire Wilmart. 

Ce week-end, les contrôles sont aussi renforcés dans la rue et auprès des piétons. Malgré le beau temps, les sorties doivent être limitées. "On veut à tout prix éviter les déplacements interdits, loin du domicile, les regroupements aussi sur la voie publique qui restent dangereux dans cette période de propagation du virus", explique Elisabeth Jouvin, commissaire DDSP 69.

Pour rappel, les contrevenants au confinement qui ne sont pas en mesure de fournir une attestation dérogatoire valable s'exposent à une amende de 135 euros. Celle-ci peut être majorée en cas de récidive

Carole Blanchard