BFMTV

Conférence de presse du Procureur de la République

-

- - -

Lors d'une conférence de presse ce mardi, le procureur de la République de Paris a rappelé que le meurtrier était un "individu très déterminé" agissant selon "le même mode opératoire" et s'attaquant à des "cibles clairement déterminées".

François Molins a aussi précisé "qu'un crime raciste et antisémite peut aussi être terroriste, l'un n'exclut pas l'autre".

Le procureur de la République a rappelé le caractère exceptionnel du dispositif mis en place pour les besoins de l'enquête, notamment la mobilisation de 200 enquêteurs. Il a ensuite retracé la chronologie des faits et confirmé que la même arme avait servi à toutes ces séries de meurtres et que "toutes les victimes ont reçu une balle à bout touchant".

L'information selon laquelle la plaque d'immatriculation avait pu être filmée a été en revanche démentie. M. Molins a aussi fait remarqué, mais sans certitude, "la périodicité" de quatre jours séparant les passages à l'acte du tueur.