lettre
 

Dans l'affaire autour de la mort du petit Grégory, tout tourne autour des "corbeaux", ces destinateurs anonymes de courriers malveillants et dévastateurs. C'est le cinéaste Henri-Georges Clouzot qui a forgé ce rapprochement animal. Il s'est inspiré d'une histoire qui a agité les jours de la ville de Tulle entre 1917 et 1922. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Guillaume S
    Guillaume S     

    C'est très intéressant. Il faut aussi préciser que le film de Clouzot a été tourné et est sorti pendant l'occupation période durant laquelle des milliers de lettres de dénonciations, très souvent anonymes, étaient envoyées aux autorités françaises et d'occupation, avec de très graves conséquences pour les personnes dénoncées.
    D'ailleurs, c'est pour ça que le film a été temporairement interdit à la Libération, il mettait à mal la version officielle gaullo-communiste sur une pseudo France entièrement résistante.

Votre réponse
Postez un commentaire