BFMTV

Cimetière vandalisé à Cognac: un jeune "sataniste" déféré et soumis à une expertise psychiatrique

Justice (photo d'illustration)

Justice (photo d'illustration) - AFP

Le jeune homme qui a reconnu les faits s'est décrit comme "sataniste", "haïssant la religion", particulièrement catholique. Il a expliqué que "des voix lui disaient de faire certaines choses". Une expertise psychiatrique a été ordonnée.

Un jeune homme de 18 ans a été déféré ce samedi pour la dégradation de tombes dans un cimetière, à Cognac en Charente, geste qu'il a dit inspiré par son "satanisme". Il devra se soumettre à une expertise psychiatrique avant de comparaître au tribunal correctionnel. Le jeune homme, sans emploi et demeurant chez ses parents, a été interpellé vendredi et a reconnu les faits, a précisé le parquet d'Angoulême, confirmant une information de La Charente Libre.

Il a été placé sous contrôle judiciaire, avec obligation de soins, et interdiction notamment de sortir de chez lui, seul, la nuit. Le suspect, qui a priori a agi seul, a indiqué avoir sévi deux nuits de suite dans le cimetière, la nuit de lundi à mardi et la suivante. Près d'une centaine de tombes ont été vandalisées et endommagées et des symboles chrétiens abîmés - croix, crucifix, anges, renversés ou brisés - mercredi dans un cimetière un peu excentré de Cognac.

Satanisme

Il s'est revendiqué "sataniste", "haïssant la religion", particulièrement catholique, et a expliqué que "des voix lui disaient de faire certaines choses", a-t-on précisé de source judiciaire. Une expertise pyschiatrique a été ordonnée, afin de déterminer son degré de responsabilité pénale, en vue d'une comparution en février devant le tribunal correctionnel pour "dégradation ou destruction de bien d'autrui à raison de la religion".

L'acte de vandalisme survenu à quelques jours de la Toussaint et au lendemain de l' attaque contre la mosquée de Bayonne, avait ému la population dans la région de Cognac. 

AL avec AFP