BFMTV

Chinois agressés près de Bordeaux: un acte xénophobe?

La porte de l'appartement où vivent les six étudiants agressés.

La porte de l'appartement où vivent les six étudiants agressés. - -

Six étudiants en oenologie chinois ont été violemment agressés à Hostens, en Gironde, dans la nuit de vendredi à samedi. Le ministre de l'Intérieur a qualifié cet acte de "xénophobe". Mais un élu local réfute ce terme.

L'agression a été révélée par un communiqué du ministère de l'Intérieur, samedi soir. On y apprenait que six étudiants chinois avaient été agressés à Hostens, à proximité de Bordeaux, dans la nuit de vendredi à samedi. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls samedi, puis son homologue de l'Agriculture Stéphane Le Foll dimanche, ont tous les deux condamné cet acte qu'il a qualifié de "xénophobe".

Trois hommes ont été placés en garde à vue et devaient être déférés dimanche au parquet de Bordeaux. Ils sont soupçonnés d'avoir provoqué la rixe avec les six étudiants, au cours de laquelle une jeune femme de 24 ans a été blessée au visage par le jet d'une bouteille et hospitalisée.

"Une rixe comme on en a à la campagne"

Selon des témoins, les agresseurs présumés avaient passé la journée de vendredi assis sur un banc du centre-ville d'Hostens, à boire bière sur bière. Excédés, des habitants de l'immeuble voisins avaient menacé d'appeler la police. Les hommes s'étaient éloignés, avant de revenir vers 22 heures. Ils avaient sonné à la porte de l'appartement du rez-de-chaussée, où vivent depuis mars les six étudiants en oenologie.

Selon le ministère de l'Intérieur, des insultes xénophobes ont été proférées au cours de la rixe très violente qui s'en est suivie. Mais Philippe Carreyre, conseiller régional du canton, voit moins dans cette agression "un acte xénophobe", qu'une "rixe comme on en a à la campagne et dans les zones urbaines".

Des diplomates chinois à Bordeaux

Deux représentants de l'ambassade chinoise se sont néanmoins déplacés à Bordeaux en lien avec cette affaire où ils ont été reçus dans l'après-midi par le ministre de l'Agriculture. Car cette agression est intervenue à quelques heures seulement de l'ouverture du salon des vins et spiritueux Vinexpo, où sont présents Stéphane Le Foll et de nombreux professionnels chinois.

L'ambassade de Chine en France a ainsi "vivement condamné" l'agression, et appelé les autorités françaises à "prendre les mesures appropriées pour garantir la sécurité des étudiants chinois" en France.

Mathilde Tournier avec Romain Zlatanovic