BFMTV

Charlie Hebdo: la tombe de Wolinski dégradée, la mairie de Paris évoque "un nettoyage excessif"

Cimetière du Montparnasse

Cimetière du Montparnasse - -

Sur une photo publiée par la dessinatrice Louison sur Twitter, on peut voir que le mot "Charlie" est presque effacé de la tombe de Wolinski.

Cinq ans après l'attaque contre Charlie Hebdo, la tombe du dessinateur Wolinski, tué dans l'attentat, semble avoir été dégradée. La Mairie de Paris réfute la thèse d'un acte malveillant et évoque des "nettoyages excessifs". 

Sur la stèle est normalement écrit "Georges Wolinski, dessinateur de presse, 1934-2014. Assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo." Or, sur une photo publiée par la dessinatrice Louison sur Twitter, on peut en effet voir que le mot "Charlie" est presque effacé et semble avoir été détruit à coups de burin. 

"Pas de mots face à la profanation de la tombe de Georges Wolinski au cimetière du Montparnasse. Enfin si, un : nausée. #JeSuisCharlie", réagit-elle sur le réseau social.

Il s’agit d’une profanation, affirme la femme du dessinateur, Maryse Wolinski. "C’est un peu enfoncé, c’est vraiment un coup, avec un instrument, un petit burin", a-t-elle confié à Libération.

La ville de Paris réfute cependant la thèse d'une détérioration volontaire. Interrogée par le quotidien, Pénélope Komitès, l’adjointe chargée des espaces verts et du funéraire, pointe du doigt des "passages de Kärcher très fréquents" pour l'entretien de la stèle. Ces "nettoyages excessifs" auraient rendu "la pierre très poreuse" et "provoqué des trous". 

Cyrielle Cabot