BFMTV

Charente-Maritime: le corps sans tête ni mains est celui d'une octogénaire portée disparue 

Un agent de police.

Un agent de police. - AFP

Françoise Vrillaud, 85 ans, était portée disparue depuis le 22 mai. A la suite de la découverte de son corps dans une forêt de Saint-Laurent-de-la-Prée, une enquête pour meurtre sur personne vulnérable a été ouverte.

Le corps sans tête ni mains découvert par des promeneurs dimanche soir dans une forêt de Saint-Laurent-de-la-Prée, en Charente-Maritime, est celui d'une octogénaire disparue depuis trois semaines, a fait savoir une source judiciaire ce mardi.

Françoise Vrillaud, 85 ans, "n'avait pas donné signe de vie depuis le 22 mai 2019 et était recherchée dans le cadre d'une procédure de disparition inquiétante, sans résultats malgré les importants moyens déployés", a annoncé dans un communiqué le procureur adjoint de La Rochelle, Julien Wattebled.

Etat de décomposition avancée

Le corps - sans tête ni mains selon une source proche du dossier - a été découvert dimanche dans un état de décomposition avancée. Une autopsie a été immédiatement ordonnée pour déterminer les causes du décès. Une enquête pour meurtre sur personne vulnérable a été ouverte par le parquet de La Rochelle et confiée au service régional de police judiciaire de Poitiers.

Françoise Vrillaud, qui vivait dans une résidence pour seniors de la commune, était recherchée depuis le 24 mai après un signalement pour disparition inquiétante de sa famille. Plusieurs battues et des survols de la zone par un hélicoptère avaient été organisés sans succès, ainsi qu'un appel à témoins, par la gendarmerie de Charente-Maritime. 

Ambre Lepoivre avec AFP