BFMTV

Ce que l'on sait du projet d'attentat déjoué, "inspiré du 11-Septembre"

Ecusson de la DGSI.

Ecusson de la DGSI. - GERARD JULIEN / AFP

Invité jeudi soir sur le plateau de France 2, Christophe Castaner a révélé que le travail des services de renseignement avait permis d'empêcher une attaque type "11-Septembre". Selon nos informations, un homme d'une vingtaine d'années a bien été interpellé par la DGSI le 26 septembre après qu'il avait envisagé un tel acte.

Jeudi soir, invité de Vous avez la parole, nouvelle émission politique de France 2, Christophe Castaner a dévoilé un succès récent dans la lutte antiterroriste. Il a assuré que peu avant la tuerie de la préfecture de police, commise par le fonctionnaire Mickaël Harpon le 3 octobre, un 60e projet d'attentat échafaudé depuis 2013 avait été déjoué. Il a assuré que son auteur avait dans l'idée de s'inspirer du drame du 11 septembre 2001, en détournant un avion. 

Changement de plan 

Selon nos informations, ce jeune homme d'une vingtaine d'années, interpellé par la DGSI, avait effectivement émis oralement le souhait de commettre un attentat "inspiré du 11-Septembre". Ses déclarations avaient poussé les services de renseignement à le surveiller. Ce suivi a montré qu'il envisageait bien de dévier un appareil.

Toutefois, les difficultés présentées par l'entreprise l'ont découragé et, selon une source proche de l'enquête, il cherchait finalement à se procurer des armes, sans qu'on connaisse les modalités du passage à l'acte alors projeté, au moment où il a été arrêté. 

Il a été mis en examen et incarcéré le 26 septembre dernier pour association de malfaiteurs terroristes criminelle, un chef de mise en examen qui laisse à penser que d'autres personnes étaient peut-être impliquées. 

Cécile Danré, avec Robin Verner