BFMTV

CARTE INTERACTIVE - Homme armé en fuite: la traque s'intensifie

Les événements se sont concentrés à Paris et en proche banlieue.

Les événements se sont concentrés à Paris et en proche banlieue. - -

Un homme blessé à "Libération", des tirs devant le siège de la Société Générale à la Défense, un automobiliste pris en otage après de récentes menaces à BFMTV. Les événements se sont accélérés ce lundi, et l'hypothèse d'un lien entre ces faits est désormais privilégiée par les enquêteurs.

Ce lundi, un homme armé d'un fusil est entré dans les locaux de Libération et a fait feu sur un assistant photographe de 27 ans avant de prendre la fuite. Quelques minutes plus tard, des coups de feu ont été rapportés devant le siège de la Société Générale à la Défense, suivis de peu par la prise en otage d'un automobiliste.

Vendredi 15 novembre, un homme armé d'un fusil était entré dans les locaux de BFMTV et avait menacé les personnes présentes. Il est reparti sans tirer le moindre coup de feu, après avoir déclaré: "La prochaine fois, je ne vous louperai pas". Tous ces événements sont-ils liés? Alors que la chasse à l'homme est toujours en cours, l'hypothèse est privilégiée.

On sait de source policière que l'apparence de l'homme qui s'est rendu dans le hall de BFMTV correspond à celle du suspect de Libération, qui partage des "similitudes de type vestimentaire, de corpulence, d'apparence" avec la personne qui a tiré au fusil sur le siège social de la Société Générale. Les munitions qui ont été utilisées à Libération correspondraient aussi avec celles retrouvées dans le hall de BFMTV.

>> Carte interactive, cliquez sur les bulles pour en savoir plus

See full screen

> 10h15, tirs à "Libération"

Un homme armé d'un fusil à pompe a grièvement blessé un assistant photographe dans le hall du quotidien Libération à Paris, où de multiples impacts de balles ont été relevés. La victime est blessée au thorax, selon une source policière et une source au sein de la rédaction. Son pronostic vital est engagé.

L'homme est âgé d'une quarantaine d'années, de type européen, portant "un jean clair", une description qui correspond à celle de l'homme qui a menacé des journalistes de BFMTV le 15 novembre. Les munitions également correspondent.
est âgé d'une quarantaine d'années, de type européen, portant "un jean clair".est âgé d'une quarantaine d'années, de type européen, portant "un jean clair".

> 12h45, tirs à La Défense

Trois coups de feu sont tirés en direction du siège de la Société Générale à La Défense. L'individu n'a pas fait de blessés, mais n'a pas été interpellé. Il serait parti en direction de la cité Pablo-Picasso, sur la commune de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine.

> 12h50, prise d'otages à La Défense

Un automobiliste a été pris en otage au volant de sa Twingo. Sous la menace d'une arme, il a été forcé de conduire son agresseur vers les Champs-Elysées. Les enquêteurs pointent d'ores et déjà des similitudes vestimentaires et de corpulence entre le preneur d'otages et le tireur de Libération.

> 13 heures, l'otage relâché

Le preneur d'otage relâche sa victime devant l'hôtel Georges V, dans le secteur des Champs-Elysées. Il se serait ensuite dirigé vers les quais de Seine.

Les photos du suspect capturées par la vidéosurveillance de BFMTV ont été diffusées par la police, il s'agit d'un homme de 40 à 50 ans au crâne rasé, portant une casquette et un manteau kaki.

> 15h15, alerte à la Maison de la radio

La Maison de la radio a été brièvement bouclée par les forces de l'ordre. Les entrées et sorties ont été fermées pendant près d'une heure.

Olivier Laffargue