BFMTV

Cannes: le patron d'un restaurant asiatique arrondissait ses fins de mois avec de la cocaïne

Des sachets de cocaïne.

Des sachets de cocaïne. - DR

Le patron d'un restaurant asiatique de Cannes avait mis en place un petit trafic international de cocaïne pour arrondir ses fins de mois: cinq personnes ont été mises en examen jeudi sur la Côte d'Azur dans le cadre de ce dossier, a-t-on appris auprès de la police.

Selon la police judiciaire de Nice qui a diligenté l'enquête depuis janvier, ce trafic un peu confidentiel était alimenté par des "mules" qui prenaient l'avion des Pays-Bas après avoir ingurgité des ovules de cocaïne. L'importation de drogue représentait environ un kilo par mois (soit quelque 30.000 euros à la revente) depuis l'été dernier. L'employé âgé de 46 ans de ce restaurateur français, originaire de Saïgon et âgé de 41 ans, était lui aussi impliqué dans ce trafic.

Un Dominicain de 30 ans et sa jeune compagne de 22 ans se chargeaient pour leur part de trouver des "mules" pour acheminer la drogue. Un Néerlandais de 38 ans d'origine dominicaine, a ainsi été interpellé dimanche soir avec 32 ovules de cocaïne dans l'estomac, soit 400 grammes, précise la PJ de Nice. Les cinq protagonistes déférés jeudi au tribunal de Grasse ont été mis en examen pour trafic international de stupéfiants. Les quatre hommes ont été placés en détention, la femme mise sous contrôle judiciaire.

la rédaction avec AFP