BFMTV
Police-Justice

"C’était écrit": 13 ans après, l'unique survivante du crash de la Yemenia raconte son incroyable sauvetage

La compagnie aérienne Yemenia est jugée à Paris, treize ans après le drame qui a coûté la vie à 152 personnes, dont de nombreux Français, au large des Comores. L'unique rescapée du crash, Bahia Bakari, 25 ans, a témoigné à la barre.

Le procès de la catastrophe aérienne de la Yemenia Airways s'est ouvert le 9 mai dernier devant le tribunal correctionnel de Paris. Si 152 personnes sont mortes dans cet accident au large des Comores en 2009, une survivante est venue témoigner à la barre.

Bahia Bakari, 12 ans à l'époque, a passé 11 heures dans l’Océan indien, accrochée à un débris d’avion. Treize ans plus tard, la jeune femme est venue témoigner au procès de la compagnie aérienne.

"Je pense que c’est le destin. C’était écrit. Sur le papier il y avait des personnes qui avaient beaucoup plus de chances de survivre que moi, et pourtant c’est une petite fille de 12 ans qui a survécu".

Sauvée par des pêcheurs

Bahia Bakari revient sur ces quelques minutes où tout a basculé, notamment lorsque l’avion entame sa descente. Elle se souvient sentir d’abord des turbulences puis comme une décharge électrique dans tout son corps.

"J’ai un trou noir. Je me réveille, il fait nuit, et en face de moi je vois des débris. Je décide alors d’attraper le plus gros dans l’espoir de pouvoir monter dessus, mais c’est impossible. Je reste donc agrippée. Ensuite, je finis par m’endormir avec la fatigue de l’accident. A mon réveil, le lendemain matin, il n'y a plus personne autour de moi".

Et d'ajouter: "C’était un long combat avec soi-même pendant lequel il faut se convaincre de tenir jusqu’au bout".

La petite fille sera finalement secourue par des pêcheurs au petit matin. Aujourd’hui, elle attend du procès que les responsabilités de la compagnie aérienne soient enfin établies.

Mathieu Ait Lachkar