BFMTV

Brive: un train de nuit évacué pour une fausse alerte à la bombe

BFMTV

Un train de nuit Paris-Toulouse avec environ 400 personnes à bord a été évacué en gare de Brive, en Corrèze, dans la nuit de vendredi à samedi à la suite d'une fausse alerte à la bombe. L'incident a occasionné plus de deux heures de retard pour ses passagers selon la SNCF.

Le train Intercités était à l'arrêt en gare de Brive, où il devait être scindé en deux parties, pour Toulouse et pour Rodez, lorsque les agents ont procédé vers 4 heures au réveil des passagers et à leur évacuation, ainsi que celle de personnes présentes en gare, à la suite d'une alerte à la bombe parvenue via un appel anonyme.

Les circonstances de l'appel n'étaient pas disponibles samedi matin auprès de la police de Brive contactée.

Les voyageurs ont été évacués dans le calme vers une grande salle de réunion sécurisée de la SNCF, à plus de 200 mètres de la gare. Des couvertures et petits déjeuners leur ont été distribués, par du personnel local de la SNCF mobilisé pour la circonstance.

Des fouilles du train et de la gare ont été menées par la police assistée de démineurs, tandis que le départ d'un autre train Corail, un Brive-Paris, était aussi retardé. L'alerte a été levée vers 5h30 et le trafic a pu reprendre peu après 6 heures, a-t-on précisé de même source.