BFMTV

Bretagne: décès d'un homme et de son neveu emportés par une vague à Plouescat

Deux personnes ont été emportées par une lame samedi après-midi alors qu'elles se promenaient sur la digue de Pors Gwen à Plouescat.

Deux personnes ont été emportées par une lame samedi après-midi alors qu'elles se promenaient sur la digue de Pors Gwen à Plouescat. - -

Deux promeneurs ont été emportés par une vague samedi sur la digue de Pors Gwen, à Plouescat en Bretagne.

Quatre personnes ont touvé la mort par noyade ces dernières 24 heures dans trois incidents distincts alors que l'accalmie prévalait samedi sur le front des inondations dans l'attente de nouvelles pluies les jours prochains.

Deux personnes, un homme d'une cinquantaine d'années et un adolescent, ont été emportées par une lame samedi après-midi alors qu'elles se promenaient sur la digue de Pors Gwen à Plouescat, ont indiqué les pompiers.

Les deux personnes -l'adolescent serait le neveu de l'adulte - ont été assez rapidement sorties de l'eau mais les secours n'ont pas réussi à les ranimer, a-t-on précisé de même source. L'adulte et l'adolescent sont décédés.

Yvon Fily, pêcheur et sauveteur a raconté à BFMTV sa découverte du corps de l'adulte et les premiers gestes de secours qu'il a tenté, malheureusement en vain.

L'homme aurait plongé pour rattraper son neveu

L'adolescent serait d'abord tombé à l'eau, dans le port, et son oncle aurait plongé pour tenter de le ramener à la surface.

L'homme a été retrouvé par un membre de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) qui se trouvait à bord d'une annexe dans le port, a précisé à l'AFP le président de la station SNSM de Plouescat, Jean-Pierre Salaün.

L'adolescent "a été retrouvé par un plongeur dans le port mais ça a été plus long pour le retrouver", a indiqué Jean-Pierre Salaün.

Des massages cardiaques ont été pratiqués pendant un long moment sur les deux victimes mais il n'a pas été possible de les ranimer.

Selon Jean-Pierre Salaün, cette digue est "un endroit qui peut être dangereux. Et là, des paquets de mer passaient par dessus. En plus, la mer était assez haute" en dépit des faibles coefficients actuels.

Selon des témoins, le vent était de l'ordre de 50 km/h avec une forte houle quand le drame s'est produit, vers 16h30.

D'autres victimes du mauvais temps dans l'Ouest

D'autres victimes des conditions météorologiques difficiles sont à déplorer ce samedi. Ainsi, le corps sans vie d'un homme d'une soixantaine d'années a été repêché samedi au large de l'île d'Oléron en Charente-Maritime non loin de son bateau, par forte houle, après l'alerte donnée par un plaisancier, a indiqué la préfecture.

Dans le sud-ouest, en Aveyron, un jeune homme est porté disparu dans le lac de Pareloup. Un autre a été découvert vivant mais en état de choc sur les berges, après le chavirage samedi d'une petite barque qu'ils utilisaient pour pêcher, ont indiqué les secours.