BFMTV

Braquage au Carlton de Cannes: une récompense d'un million d'euros

Le "casse du siècle" a eu lieu lors d'une exposition de diamants de la maison Leviev.

Le "casse du siècle" a eu lieu lors d'une exposition de diamants de la maison Leviev. - -

L'assureur de la maison de diamants Leviev, victime d'un incroyable braquage lors d'une exposition au Carlton de Cannes, aurait promis un million d'euros en échange d'informations.

Un million d'euros. C'est la coquette somme que proposerait la compagnie d'assurances britannique Lloyd's moyennant de précieux renseignements sur le spectaculaire casse au Carlton de Cannes, la semaine dernière. Une récompense faramineuse qui s'explique par le montant exceptionnel de ce braquage, 103 millions d'euros.

Selon Nice-Matin, qui révèle l'information, la compagnie Lloyd's serait prête à offrir un million pour toute information permettant de faire arrêter le malfaiteur, toujours en cavale à l'heure actuelle. D'après les termes du contrat qui le lie à la grande maison russo-israélienne Leviev, réputée pour ses diamants, l'assureur pourrait devoir rembourser au diamantaire la totalité, ou presque, du butin.

Un "indic" protégé par la justice

Joint par téléphone, le parquet du tribunal d'instance de Grasse, où est instruite l'affaire, s'est refusé à tout commentaire. Mais un juge d'instruction, sous couvert d'anonymat, confirme à BFMTV.com que ce genre de "procédure" a toujours existé, "à des plus petites échelles généralement. Evidemment, les compagnies d'assurances ne le crient pas sur tous les toits..."

Quant à l"'informateur", s'il existe et s'il se manifeste auprès de l'assureur, il pourra toucher le million d'euros tout en gardant son identité protégée par la justice, grâce à la loi Perben II qui a légalisé en 2004 l'existence des "indics".

Alexandra Gonzalez