BFMTV

Bobigny: polémique autour du sauvetage d'une fillette dans une voiture en feu

Emmanuel Toula raconte comment il a pu sauver la fillette de la voiture en flammes.

Emmanuel Toula raconte comment il a pu sauver la fillette de la voiture en flammes. - BFMTV

La préfecture de police a annoncé samedi soir, dans un communiqué, le sauvetage par les forces de l'ordre d'une fillette dans une voiture en feu, lors des manifestations à Bobigny. Mais la polémique a vite enflé sur les réseaux sociaux: plusieurs témoins ont démenti, indiquant qu'un manifestant avait sauvé la fillette.

La préfecture de police a fait marche arrière. Près de 2.000 personnes s'étaient rassemblées samedi à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour réclamer "justice pour Théo". Quelques incidents ont éclaté: des véhicules et des poubelles ont notamment été incendiées. 

Samedi soir, dans un communiqué officiel publié sur les réseaux sociaux, la préfecture de police a annoncé: "Des effectifs de police ont dû intervenir pour porter secours à une jeune enfant se trouvant dans un véhicule en feu".

Sauvée par un adolescent de 16 ans

Une version rapidement contredite par plusieurs témoins et journalistes. En réalité, c'est un manifestant de 16 ans, Emmanuel Toula, qui a pu sortir la petite fille des flammes. Celui-ci a tenu à le confirmer sur Twitter.

Le jeune homme a également témoigné sur le Bondy Blog:

"Il était environ 17h45. La manifestation commençait à partir en vrille. (...) Des jeunes commençaient à aller sur la route, à chercher l'affrontement. Certains d'entre eux se sont mis à incendier une poubelle. Puis, quelques secondes plus tard, une voiture, une petite citadine grise, est arrivée. (...) La poubelle, elle, s'enflammait de plus en plus".

Emmanuel Toula poursuit son récit sur l'antenne de BFMTV: 

"La mère de famille était complètement tétanisée. Des jeunes étaient entrain de pousser la voiture et essayaient de la retourner alors qu'elle était encore à l'intérieur. Elle sort avec le petit, complètement apeurée, part et oublie sa petite fille. Je reste 15 secondes à réfléchir, je me dis que j'ai une petite soeur. Sur le moment, c'est instinctif, je ne réfléchis plus. Je demande de l'aide, personne ne me répond. J'essaie de retirer la petite. Au bout de 10 secondes, j'arrive à détacher sa ceinture, je la serre dans mes bras, et j'essaie de partir". 

Dans un tweet publié ce dimanche matin, la préfecture de police a finalement "salué le courage du jeune homme qui a sorti, hier, la fillette de la voiture en feu".

Alexandra Milhat