BFMTV

Besançon: elle dilapide son argent, croyant avoir gagné à l'Euro Millions

-

- - Valery Hache - AFP

Pensant avoir gagné à la loterie Euro Millions, une mère de famille de 46 ans s'est mise à flamber, émettant pour quelque 4.000 euros de chèques sans provision. Elle vient d'écoper de 4 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve avec obligation de travailler et d’indemniser les victimes.

Elle imaginait avoir décroché le jackpot, mais a sérieusement déchanté. Une femme de 46 ans domiciliée dans le Doubs qui pensait avoir gagné à l'Euro Millions s'est retrouvée devant la justice cette semaine pour avoir émis plusieurs chèques sans provision. 

Les faits remontent à 2014: en trois semaines, entre fin février et début mars, cette mère de famille a émis une kyrielle de chèques en bois à mesure de virées shopping dans le département, à Morteau, Villers-le-Lac et aux Fins, rapporte L'Est Républicain. Parfums, vêtements, bibelots... Le total des dépenses monte à quelque 4.000 euros.

4 mois avec sursis, obligation d'indemniser les victimes

Les emplettes s'amoncellent, sans nouvelles de la Française des Jeux. Son conjoint finit par lui faire remarquer qu'elle n'a pas la bonne combinaison. La mère de famille prétend alors s'être fait voler son sac à main, et le brûle pour qu'il ne soit pas retrouvé. Mais les multiples traces laissées ici et là, notamment son image sur les caméras de vidéosurveillance, la trahissent. 

A la barre, essuyant quelques larmes, la quarantenaire a pour la première fois admis sa responsabilité mais indiqué ne pas encore avoir remboursé les commerçants lésés, explique le quotidien régional. Le tribunal de Besançon l'a condamnée à 4 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve avec obligation de travailler et d’indemniser les victimes.

V.R.