BFMTV

Belgique: une mère de famille soupçonnée de double infanticide

Un agent de police belge. (Photo d'illustration)

Un agent de police belge. (Photo d'illustration) - AFP

Une femme est suspectée d'avoir tué deux de ses enfants avant de tenter de se suicider, mardi, à Erquelinnes. L'aîné a survécu mais se trouve dans un état grave.

Une femme, soupçonnée d'avoir tué deux de ses enfants avant de tenter de se suicider, a été arrêtée mardi par la police belge, rapporte Sudinfo. Les faits sont survenus dans la commune belge d'Erquelinnes, à quelques pas de Jeumont et de la frontière française.

C'est le père des enfants, qui a découvert le drame à son retour du travail. Selon les premiers éléments de l'enquête, ouverte par le parquet de Charleroi, la mère de famille aurait tenté de tuer ses trois enfants. Les deux plus jeunes âgés de 2 et 7 ans, n'ont pas survécu. L'aîné de 7 ans, dans un état grave mais stabilisé a été placé en coma artificiel. Selon la procureure de Charleroi, citée par les médias belges après une conférence de presse, le plus jeune des enfants a été noyé, les deux autres "ont subi des blessures par arme blanche au niveau du cou".

La mère de famille aurait ensuite tenté de se suicider en ingurgitant des médicaments et en s'ouvrant les veines. "Elle a subi une intervention chirurgicale mais son état est satisfaisant. Elle est d'ailleurs audible", a poursuivi la procureure.

"Les motivations" restent inconnues

Pour l'heure, "les motivations qui ont conduit au drame familial" restent inconnues. David Lavaux, le bourgmestre de la commune, précise que la suspecte, institutrice, aurait particulièrement mal vécu le confinement. Celle-ci aurait également été contrainte à mettre un terme à une grossesse.

"Elle ne sortait plus et ses enfants n'étaient pas retournés à l'école, complète l'élu. Mais rien ne laissait présager ça. Elle était fusionnelle avec ses enfants, en particulier avec le dernier."

Une cellule de soutien psychologique a été ouverte selon RTL Belgique. Elle est non seulement destinée au père de famille et aux camarades de classe des enfants, mais aussi aux policiers et aux pompiers intervenus sur les lieux du drame.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions