BFMTV

Bébé congelé en Isère : le déni de grossesse «d'une bonne mère»

-

- - -

La femme de 28 ans arrêtée mardi en Isère après la découverte d'un bébé congelé dans son appartement à Moirans, a affirmé avoir été « désemparée » par la naissance de cet enfant. Dépeinte comme « une bonne mère de famille » par son entourage, elle a été placée en détention provisoire.

La femme de 28 ans arrêtée mardi en Isère, après la découverte d'un bébé congelé dans son appartement à Moirans, en Isère, a affirmé avoir été « désemparée » par la naissance de cet enfant qu'elle a étranglé avant de le mettre dans son congélateur, a indiqué le procureur de Grenoble mercredi. Dépeinte comme « une bonne mère de famille » par son entourage, la jeune femme, qui a deux enfants de 2 et 8 ans, a été présentée à un juge d'instruction mercredi après-midi dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour « homicide sur enfant de moins de 15 ans », a précisé le procureur, Jean-Yves Coquillat, au cours d'une conférence de presse. Le parquet a requis son placement en détention provisoire.

« Désemparée par les hurlements du bébé »

Durant sa garde à vue, « elle a indiqué qu'elle avait accouché seule le 14 mai 2012 dans sa salle de bain et qu'elle ignorait qu'elle était enceinte », a expliqué le magistrat. La jeune femme maigre avait pris cinq kilos mais personne dans son entourage ne s'était douté de sa grossesse. « Quand l'enfant est né, il s'est mis à pleurer. Elle déclare avoir été désemparée par les hurlements et n'avoir su que faire. A ce moment-là, elle l'a emporté dans sa chambre, l'a mis dans un sac, l'a étranglé et a mis le sac contenant l'enfant dans le congélateur », a expliqué le procureur.
La jeune femme n'a ensuite plus touché au sac. C'est son concubin, rencontré il y a neuf mois, qui l'a découvert dimanche midi alors qu'il cherchait un plat surgelé. L'homme, un chauffeur-livreur de 28 ans, n'avait jamais ouvert le congélateur auparavant. Selon ses dires, « quand il arrivait, il n'avait qu'à se mettre les pieds sous la table », a indiqué le procureur.

« Dépeinte comme une bonne mère »

Très perturbé par sa découverte, il s'est présenté à la gendarmerie de Sassenage, près de Grenoble, mardi matin. Les gendarmes ont perquisitionné le domicile sans succès puis ont finalement retrouvé le bébé dans une haie de la commune sur les indications de la jeune femme, qui venait de l'y jeter.
« Elle est manifestement très affectée par l'acte qu'elle a commis. Elle ne s'est pas alimentée pendant sa garde à vue. Elle ne va pas bien », a souligné Jean-Yves Coquillat. S'occupant de personnes âgées, elle était en arrêt maladie depuis le mois de février. Mère d'une fille de 8 ans et d'un garçon de 2 ans de deux pères différents, « elle semble avoir eu une vie sentimentale pas très heureuse », selon le procureur. « Il semble que ses deux enfants étaient bien traités et bien élevés. Tout le monde la dépeint comme une bonne mère. Son actuel compagnon parle même de situation idyllique depuis qu'il la connaissait », a ajouté le magistrat.

Philippe Gril avec AFP