BFMTV

Beaumont-sur-Oise: deux frères d'Adama Traoré en garde à vue

Les deux frères, ainsi qu'un troisième individu, sont soupçonnés de violences en réunion.

Les deux frères, ainsi qu'un troisième individu, sont soupçonnés de violences en réunion. - Geoffroy Van der Hasselt - AFP

Les deux frères sont soupçonnés de violences sur un ancien codétenu d'Adama Traoré, qui a trouvé la mort en juillet dernier lors de son interpellation.

Deux des frères d'Adama Traoré et un troisième individu ont été interpellés lundi matin à Beaumont-sur-Oise et placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête menée par le groupement de gendarmerie du Val-d'Oise pour des faits de violences en réunion commises sur un ancien codétenu d'Adama Traoré.

Selon les premiers éléments de l'enquête, ces interpellations font suite à une plainte déposée par un jeune homme de 23 ans, défavorablement connu des services de police, qui accuse ces trois individus de l'avoir passé à tabac le 25 février dernier. Cette agression présumée se serait déroulée dans le quartier de Boyenval, à Beaumont-sur-Oise.

"Acharnement"

Le jeune homme affirme que ses agresseurs auraient voulu se venger parce qu'il avait déposé une précédente plainte, au printemps 2016, pour dénoncer des faits de viols auquel Adama Traoré, avec qui il était incarcéré pendant l'hiver 2015-2016, aurait participé, et dont il aurait été victime.

Bagui Traoré, un autre frère d'Adama Traoré, a été mis en examen le 2 mars dernier pour "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique". Il est soupçonné, tout comme sa compagne, d'être à l'origine des coups de feu tirés pendant les violences qui ont éclaté en juillet dernier après la mort d'Adama Traoré lors d'une interpellation musclée. En décembre dernier, il avait déjà écopé de 8 mois de prison pour des violences sur les forces de l'ordre. 

"C'est un acharnement, déplorait alors Assa Traoré, leur soeur. Quand on voit depuis cinq mois ce qui nous est arrivé, le compte est vite fait. (...) J'ai vraiment honte de cette justice."

J.C. avec Alexandra Gonzalez