BFMTV

Bastia-PSG: des heurts entre supporters corses et forces de l'ordrefont une quinzaine de blessés

Deux gendarmes ont été blessés lors de ces affrontements entre forces de l'ordre et supporters.

Deux gendarmes ont été blessés lors de ces affrontements entre forces de l'ordre et supporters. - BFMTV

Des affrontements ont éclaté ce samedi après-midi entre les CRS et des supporters bastiais qui s'étaient donnés rendez-vous place du Châtelet avant de se rendre à la finale de la coupe de la Ligue au Stade de France.

Quelques heures avant la finale de la coupe de la Ligue opposant le PSG à Bastia, des heurts ont éclaté ce samedi après-midi entre des supporters corses et les forces de l'ordre, dans le quartier des Halles, en plein centre de Paris, plus précisément près de la Fontaine des Innocents. 

Une quinzaine de blessés chez les gendarmes

Environ 200 supporters de Bastia s'étaient donnés rendez-vous place du Châtelet avant de converger vers le stade, où le coup d'envoi doit être donné à 21 heures. Plusieurs d'entre eux ont pris à partie les CRS déployés dans le quartier pour assurer la sécurité dans la capitale, à l'approche de la rencontre sportive. 

Les heurts se sont concentrés autour d'un café situé en face de la Fontaine des Innocents. Des supporters ont notamment lancé des chaises dans la fontaine et certains se sont battus avec des gendarmes.

"Quinze gendarmes ont été très légèrement blessés. L'un d'entre eux a reçu une canette sur la tête, deux autres ont été heurtés par des pierres au niveau des jambes et les autres souffrent de traumatismes sonores", a précisé une source proche du dossier. Stanislas Gaudon, du syndicat de police Alliance, a indiqué sur BFMTV que les affrontements ont été très violents. Les gendarmes ont utilisé des gaz lacrymogènes en grande quantité pour disperser les hooligans, a priori fortement alcoolisés.

1.000 policiers et gendarmes déployés

Les forces de l'ordre se sont ensuite déployées dans ce quartier central de Paris, bloquant l'accès à certaines rues pour encercler les supporters violents. Le calme est revenu en fin d'après-midi, et les supporters se sont dirigés vers le Stade de France, à Saint-Denis, au nord de Paris, pour le coup d'envoi du match, à 21 heures.

Il n'y a pas eu d'interpellations dans Paris. Mais la préfecture de police faisait état peu avant 20 heures de 9 supporters interpellés au Stade de France: 2 supporters bastiais pour avoir pris à partie des stadiers et 7 supporters parisiens ayant pris à partie des touristes italiens.

La finale de la coupe de la Ligue opposera ce samedi soir au Stade de France l'équipe de Bastia au Paris-Saint-Germain. "Il y a un très gros dispositif policier" aux abords du stade, a assuré Stanislas Gaudon. Au total, 1.000 CRS, gendarmes ou policiers ont été affectés au maintien de l'ordre dans la capitale. Entre 17.000 et 25.000 supporters du SC Bastia sont attendus au Stade de France pour cette finale, qui suscite un grand engouement dans toute la Corse.

J.C. et A.S., avec Baptiste Gapenne et AFP