BFMTV

Bac de Marseille : 18 nouveaux policiers suspendus

L'arrivée de suspects au palais de justice de Marseille, vendredi 5 octobre

L'arrivée de suspects au palais de justice de Marseille, vendredi 5 octobre - -

Selon Le Figaro, 30 agents sont désormais suspendus dans le cadre de cette affaire hors norme de vol, de racket et de trafic de drogue.

L’affaire de la BAC nord de Marseille prend une nouvelle ampleur. Dix-huit nouveaux membres de la brigade ont été "suspendus le week-end dernier pour manquement aux règles déontologiques", révèle LeFigaro.fr, lundi.

La moitié de la BAC de Marseille

Ces nouvelles sanctions portent à 30 les suspensions dans ce service après les douze prononcées vendredi.

"Dix-huit policiers qui avaient été entendus dans cette affaire hors du régime de la garde à vue ont été suspendus", a confirmé une source policière.

"Une gangrène"

Vendredi soir, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait annoncé la dissolution du service, qui comptait une quarantaine de personnes sur les 70 de la BAC Nord.

"Les faits pour lesquels ils sont poursuivis sont d’une exceptionnelle gravité" et "s'ils sont avérés", ils "portent atteinte à l’honneur et à la probité dont doivent être porteurs celles et ceux qui assurent la sécurité de nos concitoyens", avait expliqué l'Intérieur.

Le procureur de la République de Marseille Jacques Dallest évoquait la semaine dernière "un système organisé de vol, de racket, de trafic de drogue", véritable "gangrène" au sein de la BAC de jour de la cité phocéenne.

BFMTV avec AFP