BFMTV

Avalanche en Savoie: un quatrième skieur décède

Le pic de la Dent Parrachée, dans le massif de la Vanoise, où a eu lieu l'avalanche.

Le pic de la Dent Parrachée, dans le massif de la Vanoise, où a eu lieu l'avalanche. - -

L'un des skieurs grièvement blessés dans une avalanche en Savoie est mort, portant à trois le nombre de victimes dimanche. La veille, un autre skieur est mort.

Un des deux skieurs grièvement blessés dimanche dans une avalanche en Savoie est décédé à l'hôpital, tandis que le second se trouvait entre la vie et la mort, ont indiqué les CRS de Modane. L'avalanche avait déjà provoqué la mort de deux randonneurs.

Les skieurs de randonnée avaient été héliportés dans un état critique au CHU de Grenoble après avoir été emportés par une avalanche sur le sommet de la Dent Parrachée.

Dimanche vers 8h30 du matin une avalanche s'est déclenchée sur le sommet de la Dent Parrachée dans le massif de la Vanoise à environ 3.600 mètres d'altitude, emportant six skieurs de randonnée dont un guide et trois de ses clients, ont indiqué les CRS de Modane.

Deux d'entre eux sont décédés et les deux dernières victimes avaient été héliportés inconscients au CHU de Grenoble.

Ce sont trois skieurs indemnes qui redescendaient la voie, qui ont retrouvé les blessés, lesquels étaient tous équipés de détecteur de victimes d'avalanches (DVA). Les deux personnes tuées, dont l'identité n'a pas été révélée, ont été retrouvées enfouies sous la neige par les chiens d'avalanche des secouristes, précise la CRS de Modane.

La veille, un skieur de 60 ans a aussi trouvé la mort dans les Hautes-Alpes. La victime, originaire du Rhône, a été emportée par une coulée de neige à plus 2.000 mètres d'altitude. Un ami, qui l'accompagnait, a pu s'en sortir indemne et prévenir les secours, en vain.

Risque d'avalanche fort lié à la hausse des températures

"Alors qu'elles se trouvaient quasiment au sommet, les victimes ont été emportées par une avalanche qui les a traînées sur environ 400 mètres dans un couloir à 45 degrès", explique le commandant de la CRS de Modane David Petitjean.

La coulée de neige qui a dévalé près de 600 mètres de pente s'est produite sur la face sud du sommet, un itinéraire très fréquenté par les amateurs de ski de randonnée. Cette pratique, exigeante, consiste à évoluer en-dehors des domaines skiables à l'aide de skis équipés de peaux synthétiques et de crampons adaptés au ski pour la montée.

Dimanche le risque d'avalanche en Savoie était évalué à 3 sur une échelle de 5, soit "marqué", dans les faces sud exposées au soleil, a indiqué la préfecture.

En raison de l'horaire matinal, l'avalanche ne serait pas, selon les premiers éléments recueillis, liée au réchauffement, nuance le commandant David Petitjean.

"Il s'agirait plutôt d'une plaque à vent (plaque de neige déplacée par le vent NDLR) qui a cédé à leur passage", ajoute le commandant.

Samedi après-midi, un skieur de randonnée de 60 ans a également été tué dans une avalanche dans le Champsaur (Hautes-Alpes) à environ 2.000 mètres d'altitude. Les préfectures des Hautes-Alpes et de Haute-Savoie avaient appelé les skieurs et randonneurs à la plus grande prudence face au "fort" risque d'avalanches, lié à la hausse des températures.