BFMTV

Attentat en Isère: les premières images de Yassin Salhi avec les policiers

Une perquisition a eu lieu ce dimanche au domicile de Yassin Salhi, en présence du suspect. Les forces de l'ordre auraient eu l'intention de récupérer son passeport.

L'enquête s'accélère deux jours après l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier qui a coûté la vie à un entrepreneur vendredi.

Les policiers antiterroristes se sont rendus avec le suspect de l'attentat en Isère, Yassin Salhi, à son domicile dimanche après-midi à Saint-Priest, près de Lyon, "pour aller prendre son passeport", a-t-on appris auprès d'une source proche du dossier.

L'intervention, effectuée sous forte protection policière, a duré environ une heure. De nombreux policiers, portant des cagoules et des sigles BRI et police judiciaire sur leurs uniformes, sont arrivés encadrant le suspect, dont le visage était dissimulé sous un tissu blanc.

"Il ne voyait rien, ils le guidaient"

Yassin Salhi portait un gilet pare-balles sur une blouse claire et un pantalon bleu clair. Un voisin, prénommé Jean-Noël, a dit avoir vu les policiers arriver "vers 15h45, 15h50".

"Ils ont immobilisé tout le monde. Ils nous ont interdit de nous approcher, de parler, de prendre des photos. J'étais à ma fenêtre, ils m'ont dit de rentrer chez moi. (...) Vers 16 heures, ils l'ont amené, ils l'ont fait rentrer chez lui. Après il n'y a plus eu de bruit."

Un autre habitant anonyme: "Je faisais la sieste quand je les ai entendu arriver avec gyrophares et compagnie. Il avait une serviette sur la tête, il marchait doucement. Vu qu'il ne voyait rien, ils le guidaient. Il y a quelqu'un qui a crié 'Courage Yassin'."

la rédaction avec AFP