BFMTV
Police-Justice

Attentat à Villejuif: "Il dira n'importe quoi, tout l'accable", assure la mère d'Aurélie Châtelain

Sid Ahmed Ghlam a été entendu par un juge d'instruction vendredi. L'étudiant algérien est soupçonné d'avoir voulu commettre un attentat contre une église à Villejuif, en région parisienne. Il pourrait aussi être responsable de la mort d'Aurélie Châtelain, retrouvée morte dans sa voiture le 19 avril de trois balles dans le corps.

"Je voudrais juste que justice soit faite (...) même si la peine ne sera jamais assez lourde." La mère d'Aurélie Châtelain, la jeune professeure de sport qui aurait été tuée par Sid Ahmed Ghlam, a réagi avec émotion samedi matin sur BFMTV aux déclarations devant le juge d'instruction de l'étudiant algérien soupçonné d'avoir projeté un attentat à Villejuif, dans le Val-de-Marne. 

"Je suis mal, il dira n'importe quoi, tout est contre lui, tout ce qu'on a trouvé l'accable", assure Marie-Evelyne Lerouge.

Vendredi, Sid Ahmed Ghlam s'est expliqué pour la première fois devant un magistrat instructeur. Reconnaissant avoir été présent à Villejuif le 19 avril 2015 "en présence d'un autre individu", l'étudiant "conteste en revanche toute responsabilité dans la mort d'Aurélie Châtelain". Il a également assuré "avoir fait ce qu'il fallait pour empêcher la commission d'un attentat ce jour-là", selon ses trois avocats, Mathieu de Vallois, Gilles-Jean Portejoie et Christian Benoît.

Ces propos qui mettent en colère la mère de la professeure de fitness et de danse.

"Maintenant il n'a plus que ça à dire", dénonce Marie-Evelyne Lerouge.

"Il a tué une innocente, il a brisé la vie d'une famille entière", poursuit-elle des sanglots dans la voix, qui assure "à chaque fois recevoir un coup de couteau". "Déjà dans notre souffrance, on m'a enlevé ma fille unique, c'est intolérable", poursuit la mère d'Aurélie Châtelain qui assure qu'elle est obligée de tenir "pour défendre" l'honneur de sa fille.

Aurélie Châtelain, 32 ans, a été retrouvée morte le 19 avril dernier dans sa voiture à Villejuif. La jeune femme s'était rendue à Villejuif pour y effectuer un stage de formation. Son corps présentait trois impacts de balle. L'ADN de Sid Ahmed Ghlam a été retrouvé par les enquêteurs dans le véhicule de la victime. 
J.C.