BFMTV

Attaque au couteau à Paris: Facebook active son "safety check"

Peu de temps après l'attaque au couteau revendiquée par Daesh ce samedi soir à Paris, Facebook a activé son service "safety check"

Peu de temps après l'attaque au couteau revendiquée par Daesh ce samedi soir à Paris, Facebook a activé son service "safety check" - Capture Facebook

Le réseau social a activé cet outil permettant à ses membres de se signaler en sécurité après l'attaque survenue dans le centre de la capitale.

Facebook a activé ce samedi soir son dispositif "Safety check" permettant aux membres du réseau social d’informer leurs proches qu’ils sont en sécurité après un événement grave. Il permet également de trouver de l'aide ou d'en offrir.

Il a été déployé après l'attaque au couteau qui s'est produite peu avant 21 heures dans le IIe arrondissement de Paris, rue Monsigny, un quartier très fréquenté le soir et le week-end pour ses terrasses, bars et restaurants. Daesh a revendiqué dans la soirée cette attaque qui a fait un mort et quatre blessés.

Facebook explique sur son site comment le système se déclenche: "Une agence mondiale de signalement de crise alerte Facebook. Si un grand nombre de personnes dans la zone touchée publient des informations sur l’incident, le Safety Check se déclenche et ces personnes peuvent recevoir une notification de Facebook leur permettant de se marquer comme étant en sécurité."

En France, cet outil a été activé pour la première fois le 13 novembre 2015 lors des attaques à Paris et à Saint-Denis.

C.C.