BFMTV

Assistants parlementaires: l'eurodéputée FN Marie-Christine Boutonnet mise en examen

Vue générale du Parlement européen (image d'illustration)

Vue générale du Parlement européen (image d'illustration) - PATRICK HERTZOG / AFP

L'eurodéputée FN Marie-Christine Boutonnet a été mise en examen lundi dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs visant le parti frontiste.

Nouvelle mise en examen dans le cadre de l'enquête sur les assistants parlementaires frontistes au Parlement européen. La députée FN Marie-Christine Boutonnet a été mise en examen le 20 juin pour abus de confiance dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants de son parti au Parlement européen, a-t-on appris lundi d'une source proche de l'enquête.

Abus de confiance

La mise en examen de Marie-Christine Boutonnet, eurodéputée depuis 2014, porte sur l'emploi comme assistant parlementaire de Charles Hourcade, alors qu'il était graphiste au siège du FN à Nanterre. Charles Hourcade a lui-même été mis en examen en mars dernier, soupçonné d'avoir indûment perçu "environ 37.000 euros brut entre septembre 2014 et février 2015". Un nouveau coup dur pour le parti dont la présidente Marine Le Pen, a aussi été mise en examen pour abus de confiance et complicité d'abus de confiance vendredi dernier.

17 élus européens visés par une enquête

L'information judiciaire a été ouverte en décembre par le parquet de Paris, qui menait une enquête préliminaire depuis mars 2015. Les juges d'instruction tentent de déterminer si le FN a mis en place un système pour rémunérer ses cadres ou employés avec des fonds publics de l'Union européenne, à travers des contrats d'assistants de députés. Ils sont 17 élus FN, dont Marine et Jean-Marie Le Pen, à être visés par l'enquête qui porte sur une quarantaine d'assistants.

C.Br avec AFP