BFMTV

Assassinat de l'avocat Sollacaro: six personnes interpellées

Antoine Sollacaro, ici le 18 octobre 2010 à Ajaccio, était l'un des défenseurs d'Yvan Colonna

Antoine Sollacaro, ici le 18 octobre 2010 à Ajaccio, était l'un des défenseurs d'Yvan Colonna - -

Antoine Sollacaro était l’un des avocats d'Yvan Colonna et avait été abattu en octobre à Ajaccio.

Dans l'enquête sur l'assassinat de l'avocat et batônnier de Corse Antoine Sollacaro, six personnes, quatre hommes et deux femmes, ont été interpellées en Corse et à Paris mardi. Dans la foulée, ielles ont été placées en garde à vue.

Ces six personnes sont "proches du milieu corse" et "certaines d'entre elles pourraient être libérées" à l'issue de la garde à vue. Dans cette affaire, quatre personnes ont déjà été mises en examen et écrouées.

La bande du "Petit bar"

André Bacchiolelli et Mickaël Ettori sont mis en examen pour assassinat. Pascal Porri, mis en examen pour association de malfaiteurs, est soupçonné du recel de la moto qui a servi à l'assassinat et qui a été retrouvée incendiée. Emile Mela a également été mis en examen pour association de malfaiteurs.

Ils sont tous les quatre présentés par les policiers comme des membres de la bande du "Petit bar" du nom d'un ancien café du centre-ville d'Ajaccio.

L'assassinat de Me Antoine Sollacaro, suivi un mois plus tard de celui du président de la CCI de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, un autre proche d'Alain Orsoni, ont fortement ébranlé l'île et conduit le gouvernement à renforcer la lutte contre la criminalité insulaire, qui a fait 19 morts en 2012, plusieurs dizaines depuis 2008 et dix-sept morts depuis le début de l'année.

S.A. avec AFP